Membres du Jury 

Notre jury est composé de 5 membres indépendants issus de domaines artistiques variés. Chacun d'entre eux évaluera le travail des candidats selon des critères tels que l'originalité, la composition, la maitrise de la technique, le dossier d'artiste et la pertinence de la démarche. 

Si vous êtes intéressé à jouer ce rôle de juge lors d'une prochaine édition du symposium, n'hésitez pas à nous contacter par courriel en indiquant vos coordonnées et votre site internet.

 

NOS JUGES POUR L'ÉDITION 2020
 

Eric Braun.jpg

Eric Braün, artiste multidisciplinaire

Eric Braün crée des univers surréalistes et symboliques en peinture, gravure, sculpture, dessin et film. Hieronymus Bosch est une de ses influences évidentes, de même que le surréalisme, l’expressionnisme de l’entre-guerre, et le fauvisme pour sa recherche chromatique. Par la réappropriation de symboles religieux, d’objets empruntés au thème de la guerre, du théâtre et du cirque, les œuvres d’Eric Braün frappent l’imaginaire et la sensibilité du spectateur. En détournant ces icônes de leur sens originel, le peintre propose un univers aux formes et frontières sans cesse renouvelées. 

En 2006, il fonde avec avec Karine Fournier et Mimi Traillette la galerie USINE 106U à Montréal, une galerie d’art hors-norme qui s’efforce de présenter le travail d’artistes marginaux fuyant les diktats de l’industrie. 

ChristineGagne_Oeuvre.jpg

Christine Gagné, sculpteure

Sculpteure figurative originaire de Montréal, on reconnait aisément les œuvres de
Christine Gagné par leurs sujets ultra féminins, tout en finesse et mouvement. Des
compositions qui encensent la beauté, la force et la sensualité de la femme tout en
l’harmonisant à un contexte folklorique ou mythique.
Des formes ondulantes, légères et chatoyantes défiant la pesanteur et la froideur
foncière du bronze, matière qui se soumet le mieux aux exigences des créations de
l’artiste et qui surprend les conventions par des patines fortes et audacieuses.
Christine Gagné est diplômée en dessin de mode d’où elle attribue la nette influence
« catwalk » de la plupart de ses sujets. Elle a œuvré à Los Angeles pendant 9 ans
dans l’industrie du vêtement, période pendant laquelle la passion pour la sculpture
s’est installée bien solidement dans sa vie pour ensuite s’imposer au fil des ans
comme vocation professionnelle. Elle est titulaire de nombreuses distinctions au Canada, en Europe ainsi qu’aux États- Unis.

JGosselin.jpg

Jacqueline Gosselin, peintre

Jacqueline Gosselin artiste peintre coloriste, figurative et semi-figurative crée une poésie de l’image qui lui est propre. Elle raconte des histoires et plonge dans sa créativité afin de produire des tableaux ayant une symbolique particulière. Elle expose ses œuvres dans les Centres D’Art, les Maisons de la Culture et les espaces galerie à Montréal et Laval. Elle participe à plus de 80 expositions de groupes à travers le Québec. Ses tableaux font partie de collections privées.
Elle compte plus d’une vingtaine de reconnaissances dont le premier prix nouvelle figuration de L’AIBQ en 2013 et en 2017 la médaille d’or en frontière figurative à la 45e exposition internationale du CAPSQ en France

PatrickNicol.jpg

Patrick Nicol, photographe

La photographie pour moi est plus qu'un passe-temps, c'est une passion. Un art de vivre qui s'intensifie de jour en jour. C'est à la fois une méditation et un exercice de pleine conscience.

Quand je fais de la photo, je ne pense à rien d'autre. Je suis totalement dans le moment présent. Quand je parle de cette passion à mes amis, je dis souvent qu'elle est pour moi une thérapie. Elle me rappelle chaque jour de voir la vie sous son meilleur angle, de changer de point de vue, d'extraire la beauté de la laideur, l'extraordinaire de l'ordinaire.

Ralentir et observer avec émerveillement, tel un enfant, ce que nous prenons en général pour acquis et que nous ne voyons même plus. Si le résultat ne me satisfait pas, je recommence et je n'abandonne jamais.

Jacques Sevigny.png

Jacques Sévigny, peintre

Né à St-Henri, Montréal le 31 octobre 1942, ma jeunesse se passe dans les environs de la rue Mont-Royal Est, mais une séparation tragique me fera voyager de Montréal à Joliette et de Joliette à Rimouski pendant plusieurs décennies.

Mon premier essai est le dessin d'arbres et de nature. Les scènes urbaines me fascinent mais la découverte de vastes espaces me séduit. Je voyage entre le macadam des tramways de Montréal aux paysages de montagnes de Charlevoix.

L'acrylique me séduit pour ses couleurs vives et ses aplats linéaires. On me considère  de la lignée des coloristes fauvistes. J'aime oser les couleurs contrastantes,  inusitées et dérangeantes. Les paysages visités se succèdent jusqu'à en rêver avant de les dessiner. Pour vous. Je suis!